Le livre à Kazal

Avant l’impression du livre chez l’éditeur de photographie André Frère qui a d’emblée été séduit par le projet et la réalisation de l’exposition pour les 50 ans du massacre en 2019, une version sur feuilles volantes reliées sommairement a été réalisée et apportée aux personnes photographiées à Kazal, afin qu’elles puissent donner leur accord sur la publication de leur image et de leur témoignage, en ayant une conscience plus précise de l’objet livre lui-même.  Suite à l’édition du livre et son arrivée en Haïti, les gens de Kazal présents dans le livre ainsi que ceux qui ont collaboré au projet ont été les premiers à le recevoir.

Le travail s’est construit au fil de quatre années faite d’ateliers et de rencontres collectives,  mais aussi d’aller-retours vers la communauté de Kazal en solitaire ou en binôme, et de pauses qui furent propices à la co-construction de cette histoire, qui au final est le reflet de ce que les photographes auront construits avec les survivants du massacre de Kazal et leur communauté. Le temps long est aussi une façon de laisser plus de place à chacun de dire ou de faire sienne cette histoire.