Capture d’écran 2022-05-10 à 14.13.22.png

Le projet Kazal exposé à Framer Framed à Amsterdam du 27 mai au 1er juillet 2022 !

Ce mercredi 25 mai à 5h a eu lieu au Centre d’art contemporain Framer Framed à Amsterdam le vernissage de l’exposition du projet Kazal intitulée « Narrating haitian memories. Raconter les mémoires haïtiennes ». Cette première exposition en Europe produite par Framer Framed présente en dialogue avec les images des photographes Edine Célestin, Fabienne Douce, Réginald Louissaint Junior, Moise Pierre, Georges Harry Rouzier et Mackenson Saint-Félix, trois œuvres de l’artiste plasticienne Tessa Mars, dont l’une spécialement produite afin d’intégrer l’exposition.

 

Près d’une centaine de personnes avaient fait le déplacement pour découvrir cette exposition et assister à une conversation entre Réginald Louissaint Junior, Georges Harry Rouzier, Tessa Mars et Edine Célestin (en visioconférence pour cette dernière), modérée par la chercheuse Alessandra Benedicty-Kokken autour de leurs travaux respectifs et de leurs résonances ainsi que sur le rôle que joue la création d’images dans les processus mémoriels collectifs.

KAZAL est un projet photographique qui retrace les mémoires de la dictature de François Duvalier en Haïti à partir de l’histoire de Kazal, une localité au Nord de Port-au-Prince où un des évènements majeurs de l’ère contemporaine du pays, pourtant évacué de l’histoire officielle, a été perpétré en 1969 : le massacre de Kazal.  Au cours de trois ans, six photographes du collectif haïtien Kolèktif 2 dimansyon (K2D) ont créé un dialogue avec les habitants de Kazal, ils ont interrogé leurs mémoires des lieux et des évènements. Ils ont rencontré une histoire trouble qui, jusqu’à ce jour, n’a pas été totalement reconnue.

Au sein du projet, la photographie est la principale forme de narration de la mémoire. En même temps, en tant que témoin du passé, la photographie est un contenu et peut être une source de connaissance historique ; elle réactive la mémoire des faits historiques et invite à la réflexion. Ce projet explore les façons dont la photographie peut témoigner du caractère fragmenté, partiel, subjectif et polysémique de la mémoire.

Ces travaux montrent une interprétation de la réalité et du trauma qui ne peuvent jamais totalement être saisis. Pour cette première présentation européenne du projet Kazal, l’exposition comprend également une perspective de l’artiste plasticienne Tessa Mars sur la narration de la mémoire, dans une pièce où elle explore les stratégies de survie, de résistance, de guérison et d’empouvoirement et les potentiels de transformation que la construction d’images et de récits proposent.

 

Artistes
Kolektif 2 Dimansyon: Edine Célestin, Fabienne Douce, Réginald Louissaint Junior, Mackenson Saint-Felix, Moïse Pierre, Georges H. Rouzier
& Tessa Mars
Audio recording: Dumas Maçon
Commissariat : Nicola Lo Calzo

Coordination : Maude Malengrez/FOKAL / Joyce Pennekamp / Framer Framed

Production de l’exposition : Framer Framed

281341565_3252897044981562_4714905832112244796_n.jpeg
281333299_3252897128314887_8616977192197376033_n.jpeg
WhatsApp Image 2022-05-26 at 01.49.36.jpeg
281284932_3252897178314882_6679842220942825612_n.jpeg
WhatsApp Image 2022-05-26 at 04.22.03.jpeg
WhatsApp Image 2022-05-26 at 04.22.04.jpeg
WhatsApp Image 2022-05-26 at 06.01.30 (1).jpeg
WhatsApp Image 2022-05-26 at 06.01.37.jpeg
WhatsApp Image 2022-05-26 at 06.01.35.jpeg
WhatsApp Image 2022-05-26 at 06.01.28.jpeg
WhatsApp Image 2022-05-26 at 06.01.28 (1).jpeg
WhatsApp Image 2022-05-26 at 06.01.29.jpeg
WhatsApp Image 2022-05-26 at 06.01.33.jpeg
WhatsApp Image 2022-05-26 at 06.01.34 (1).jpeg
WhatsApp Image 2022-05-26 at 06.01.34.jpeg
WhatsApp Image 2022-05-26 at 06.01.35 (1).jpeg
WhatsApp Image 2022-05-26 at 06.01.31.jpeg
WhatsApp Image 2022-05-26 at 01.49.35.jpeg
WhatsApp Image 2022-05-26 at 06.01.32 (1).jpeg